Agriculture & Agroalimentaire

Comment Cultiver l’Oignon en RD Congo

L’oignon est une plante bulbeuse originaire d’Asie, en particulier d’Afghanistan. Plusieurs agriculteurs du Kongo Centrale, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu cultivent cette plante potagère en abondance pour satisfaire la demande des grandes villes de la RD Congo.

Mais ils connaissent plusieurs difficultés dues à la rareté des semences améliorées et à certaines maladies.

Quelles sont les conditions requises pour espérer une bonne récolte d’oignons ? Et sur quel type de sol les oignons doivent-ils être cultivés ?

C’est une plante plus cultivée pendant la saison sèche, à la fin de la saison des pluies. Elle est pratiquement absente dans la zone équatoriale en haute altitude. En zone tropicale à basse altitude, sa croissance est excellente.

Les oignons ont besoin d’un minimum de lumière du jour pour la formation des bulbes. La luminosité pendant la culture de l’oignon doit être d’au moins 12 à 13 heures.

Dans les climats tempérés, l’exposition de la plante au soleil peut être plus longue car les jours sont beaucoup plus longs,

Quand Cultiver l’oignon?

Les oignons aiment donc être cultivés à la fin de la saison des pluies, pendant la saison sèche et l’irrigation doit être soigneusement contrôlée tout au long de la croissance de la culture.

La récolte doit avoir lieu avant la saison des pluies, s’il y a trop d’eau, trop d’humidité dans le sol, la culture mourra.

Choix de la variété

Le choix de la variété est conditionné par les besoins du marché et les exigences physiologiques de la plante,

En RDC, les variétés fréquentes en fonction des couleurs sont les variétés à couleurs blanches et rouges.

Elles sont beaucoup cultivées au Kivu dans les hautes altitudes et dans le Kongo Central à Mbanza-Ngungu, Kimpese, et dans toutes les zones autour de cette région, l’oignon est beaucoup cultivé.

Le sol idéal pour la culture de l’oignon

L’oignon préfère un sol de très bonne structure, bien labouré et enrichi de matières organiques.
Pour les sols légers, la pépinière est la meilleure solution, les sols lourds tels que les sols argileux peuvent être cultivés par semis direct.


Le sol léger par opposition au sol lourd contient du sable ce qui lui donne une structure aérée et légère. En général c’est également un sol drainé car le sable ne retient pas l’eau. Les plantes qui aiment les sols légers sont par exemple les carottes.

Semis en pépinière

Le passage par un semis en pépinière est fortement recommandé. Pour un semis en pépinière, il faut 5 grammes de graines par mètre carré. Les graines sont enterrées à 1 cm de profondeur.

Un hectare étant de 10 000 mètres carrés (100 x 100 mètres), il faut 5 kg de graines pour 1 hectare.

Durée de semis en pépinière d’oignons

Le semis doit durer 2 mois dans la pépinière, le repiquage se fait pratiquement 30 à 60 jours après la mise en terre du semis dans la pépinière.

Après la période de pépinière, assurez-vous que les plants d’oignons sont placés sur un sol bien drainé, la terre ne doit pas être humide à ce moment-là.

Les plants d’oignons sont espacés de 10 à 40 cm, veillez à ce que le sol soit bien approvisionné en matière organique.

En plantant à cet espacement, vous pouvez obtenir des rendements allant de 30 à 70 tonnes d’oignons par hectare. Le rendement dépend de la densité du bulbe.

Si l’agriculteur pratique une bonne irrigation pendant la croissance et qu’il respecte scrupuleusement toutes les techniques de culture, il peut atteindre jusqu’à 70 tonnes d’oignons à la récolte.

Les oignons sont récoltés après 120-170 jours.

Pour l’utilisation de pepticides, il est nécessaire de consulter un spécialiste qui pourra vous indiquer la quantité à pulvériser et à quel moment de la plantation.

Les bienfaits des oignons sur la santé

Un oignon de taille normale fournit 13% de l’apport quotidien recommandé en vitamine C, en plus de la vitamine A, du sélénium, de la quercétine et des anthocyanes. Idéal pour réduire les symptômes de la bronchite, pharyngite, des rhumes et d’autres affections respiratoires.

Les oignons jaunes et rouges peuvent avoir une activité antioxydante jusqu’à huit fois supérieures à celle d’autres variétés, selon une étude menée à l’Université Cornell dans l’État de New York.

Perspectives

Cependant, pour que la culture de l’oignon en Afrique puisse faire face à la concurrence il faudrait :

  • Améliorer la disponibilité des semences, notamment locales ;
  • Mécaniser la production face à la faible disponibilité de la main d’œuvre qui renchérit le cout de production ;
  • Réduire les pertes en eau par une meilleure maitrise des besoins en eau de la culture et des pertes liées au transport ;
  • Déterminer la formule d’engrais adaptée aux besoins de la plante et analyser le sol de la zone d’étude afin d’indiquer la dose d’engrais la plus appropriée ;
  • Evaluer l’efficacité du compost produit à partir des déchets urbains sur l’oignon pour accroitre la disponibilité de la fumure organique et analyser les dangers liés aux métaux lourds de ces déchets urbains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Besoin d'aide?